Frisco, Etats-Unis, le 19 décembre 2023

Le secteur financier subit plus de cyberattaques que les autres secteurs, et ces incidents ont des conséquences plus coûteuses

77 % des organisations financières ont détecté une attaque sur leur infrastructure au cours des 12 derniers mois, contre 68 % dans les autres secteurs.

Netwrix, un fournisseur de cybersécurité qui facilite la sécurité des données, révèle de nouveaux résultats pour le secteur financier, bancaire et comptable, issus de son enquête menée auprès de 1 610 professionnels de l'informatique et de la sécurité dans plus de 100 pays.

Au cours des 12 derniers mois, 77 % des organisations financières ont détecté une cyberattaque, contre 68 % dans les autres secteurs. Le phishing et les ransomwares sont les types d'attaques les plus courants dans tous les secteurs.

Les organisations financières sont très ciblées par les cybercriminels pour plusieurs raisons. Elles stockent de grandes quantités d'informations précieuses, que les cybercriminels sont naturellement désireux de voler. En outre, elles gèrent l'accès aux fonds, toute perturbation opérationnelle est donc très problématique. En conséquence, les groupes de ransomware peuvent penser que les institutions financières sont plus susceptibles de payer une forte rançon que d'autres victimes potentielles.
Dirk Schrader, VP of Security Research chez Netwrix

Le secteur financier subit également plus d'attaques ciblées que les autres secteurs. En effet, 39 % des organisations financières ont signalé des attaques ciblées sur leur infrastructure dans le cloud et 26 % ont subi des attaques ciblées sur leur empreinte sur site, ce qui est plus élevé que les 30 % et 19 %, respectivement, signalés par l'ensemble des organisations.

La finance étant un secteur à haut risque et très réglementé, les organisations financières ont généralement une équipe informatique plus mature, de meilleurs contrôles de sécurité et des employés plus vigilants. Par conséquent, les attaquants doivent recourir à des attaques ciblées avec des techniques plus sophistiquées pour infiltrer leurs environnements informatiques.
Ilia Sotnikov, Security Strategist chez Netwrix

Le secteur financier fait également état de dépenses plus élevées à la suite de cyberattaques que d'autres secteurs d'activité. 24 % des organisations financières estiment que les dommages causés par les incidents s'élèvent à au moins 50 000 dollars, contre 16 % pour l'ensemble des organisations. Pour atténuer ce risque, 73 % des répondants du secteur financier ont souscrit une police de cyberassurance ou prévoient d'en souscrire une au cours des 12 prochains mois, contre 59 % des organisations d'autres secteurs d'activité. Toutefois, compte tenu du profil de risque du secteur, les compagnies d'assurance imposent des exigences de sécurité plus strictes aux organisations financières : 49 % d'entre elles ont dû améliorer la gestion des identités et des accès (IAM) et 48 % ont dû se conformer aux exigences en matière de gestion des accès à privilèges (PAM), contre 38 % et 36 %, respectivement, dans les autres secteurs.

Le rapport complet réalisé par Netwrix est disponible ci-après : 2023 Hybrid Security Trends Report.

À propos de Netwrix Corporation

Netwrix facilite la sécurité des données. Depuis 2006, les solutions Netwrix simplifient la vie des professionnels de la sécurité en leur permettant d’identifier et de protéger les données sensibles pour réduire le risque de violation, et de détecter, répondre et récupérer les attaques, en limitant leur impact. Plus de 13 500 organisations dans le monde s’appuient sur les solutions Netwrix pour renforcer leur position en matière de sécurité et de conformité sur les trois principaux vecteurs d’attaque : données, identité et infrastructure.

Nous contacter

Nous nous réjouissons de recevoir vos questions et commentaires. Composez +33 9 75 18 11 19 ou saisissez votre question ici et nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Сontact média

Anne-Hélène Lagadeuc / Mélissa Chovino FINN Partners pour Netwrix
01 89 51 80 21
NetwrixFR@finnpartners.com

Nous suivre